Le nouveau guide de randonnée – «Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont»

Le dernier membre de l’association «Eglises et Tourisme Suisse», la fondation VIA – Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont, a publié un nouveau guide de randonnée.

Pour plus d’informations, voir:  https://www.via-huguenots.ch/fr/actualites/articles/commander-le-topoguide

Du 16ème au 18ème siècle, plus de 60’000 huguenots du sud de la France et vaudois du Piémont ont fui vers la Suisse. L’itinéraire culturel du Conseil de l’Europe « Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont » suit leurs traces jusqu’au nord de la Hesse. Le nouveau guide de randonnée met en lumière l’histoire de ces réfugiés en Suisse et offre des informations passionnantes sur leur patrimoine culturel.

« De Genève à Schaffhouse en 28 jours » est le sous-titre du livre de 96 pages que la Fondation « VIA – Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont » a publié en étroite collaboration avec Fink Medien AG. Chaque étape est présentée sur une double page avec une carte, une photo et un texte. A cela s’y ajoutent trois variantes d’itinéraires ainsi que des parcours urbains à Genève, Lausanne, Neuchâtel, Berne, Zurich et Schaffhouse. Pour quatre d’entre eux, des informations complémentaires peuvent être consultées via un code QR.

A l’époque route de fuite, aujourd’hui itinéraire culturel
L’itinéraire culturel décrit dans le guide de randonnée suit sur de longues distances les cours d’eau sur lesquels les réfugiés se déplaçaient autrefois. Dans toute sa zone d’influence, du lac Léman à Brugg, Berne organisait le transport des réfugiés de préférence par voie navigable. Le guide rappelle trois événements marquants se déroulant sur l’eau : – « La Glorieuse Rentrée » des vaudois du Piémont par le lac Léman – le plus grand naufrage documenté de Suisse sur l’Aar près de Lyss, au cours duquel 111 huguenots ont perdu la vie – le « Grand Départ » de 1699 sur la Limmat et le Rhin, lorsque des milliers de huguenots et de vaudois ont dû quitter définitivement la Confédération.

Un patrimoine culturel varié
L’itinéraire culturel s’écarte par endroits des anciens itinéraires de fuite pour aller à la rencontre de lieux qui ont été marqués par les huguenots. Il nous emmène ainsi sur le plateau de L’Isle, où un huguenot a exploité des forges, où l’un des premiers « ethnologues » a été pasteur et où un militaire de Louis XIV a hébergé des réfugiés. A Zofingue, nous apprenons que le premier Ringier s’appelait Régnier, qu’il était tonnelier et qu’il avait été naturalisé en 1527 déjà dans cette ville alors catholique. Entre Schafisheim et Lenzbourg, l’itinéraire culturel suit le sentier du musée Burghalde Lenzbourg sur le thème des producteurs de textile de la famille Brutel de la Rivière. Avec bien plus de 100 petites histoires, l’auteur présente l’héritage culturel huguenot et vaudois sous toutes ses facettes. Il aborde également les aspects problématiques ou les échecs, comme par exemple l’implication des industriels huguenots dans le commerce triangulaire ou la politique d’accueil sélective de la Confédération.

Exposé historique et textes thématiques complémentaires
L’aperçu historique de Margrit Wick-Werder est particulièrement utile pour la compréhension génerale, tout comme les onze textes thématiques qui abordent l’influence des huguenots sur l’économie et la société : la promotion de l’industrie horlogère, les indienneries et la culture maraîchère, la fondation de paroisses françaises en Suisse alémanique et la grande solidarité de la population avec les réfugiés. La lecture est donc également recommandée aux personnes qui ne prévoient pas de traverser la Suisse à pied. Le guide de randonnée constitue un ouvrage de base actuel sur les huguenots et les vaudois du Piémont en Suisse.
« Vue sur les anciens volcans » est le sous-titre de la dernière étape qui nous mène de Schaffhouse à la frontière à Barzheim avec une vue sur les volcans de l’Hegau. Cette expression peut aussi symboliser la fuite des huguenots et les vaudois, qui remonte à loin, qui fut en quelque sorte éruptive et qui reste reconnaissable dans notre patrimoine culturel actuel.

A propos de l’auteur
Florian Hitz est ethnologue et formateur d’adultes en environnement. Il possède une longue expérience professionnelle dans le domaine de l’asile et de l’intégration. Depuis 2016, il est également chef de projet pour la Fondation VIA, éditrice du nouveau guide de randonnée. En marchant de Chancy à Barzheim, il a découvert non seulement une histoire d’exode impressionnante et un patrimoine culturel varié, mais aussi des paysages toujours séduisants. Ses impressions, ses expériences et ses connaissances historiques se retrouvent dans ce guide de randonnée.

Source: Florian Hitz, Fondation VIA – Sur les pas des Huguenots et des Vaudois du Piémont
Source de l’image: Fink Medien AG / Marius Kaufmann